[Le Télégramme] PNF / US Concarnoise - Avenir Rennes (C) : 57-68. Rennes fait respecter la hiérarchie

La marche s'est avérée trop haute pour les Concarnoises, qui se sont pourtant battues comme des lionnes devant leur public.

Concarneau prenait la rencontre par le bon bout. Emmenées par les soeurs Gallo, les locales distillaient du beau jeu. Elles terminaient le premier quart avec une légère avance (23-21). Le vent tournait au deuxième quart-temps. Les Rennaises, présentes aux rebonds, trouvaient des ouvertures sous le cercle concarnois et prenaient l'avantage au score. Les Concarnoises sous l'impulsion des inévitables soeurs Gallo recollaient à la marque. Concarneau rentrait aux vestiaires sur le plus petit dès écart (32-33).

Un peu trop de coeur à l'ouvrage

Les Rennaises installaient leur domination sur les locales qui trouvaient la parade par une grande mobilité dans l'arc. Les brèches ouvertes sur le secteur intérieur rennais permettaient aux locales de rester au contact (43-45). Les Rennaises enclenchaient la vitesse supérieure, fatale pour des locales Émoussées par un match des plus intense qui voyaient la victoire s'échapper (57-68). « On a trop joué avec le coeur et pas assez avec la tête. C'est dommage, le match était à notre portée », regrettait le coach Garnier.


La fiche technique
Arbitres : MM. Quéré et Pochet. Quart-temps : 23-21, 9-12, 11-12, 14-23.
CONCARNEAU : P. Gallo (14); J. Gallo (21); Eparvier (4); Maguer (3); Le Cuff (12); Sieller (3).
RENNES : Tremorin (12); Coeuret (7); Miseriaux (15); Febrissy (14); Ngoun Tegue (9); Merel (2); Sclear (9).

 usc-sf1-justine-avenir-telegramme-15042013.jpg

PNF / US Concarnoise - Avenir Rennes (C) : 57-68. Rennes fait respecter la hiérarchie.
Les Rennaises de Merel (à gauche) ont barré le chemin de la victoire aux Concarnoises de Justine Gallo. Photo Laurent Jannès

SF1 PNF

 

Affiche recrutement